Association Maladie et Accident au Travail

Aide aux victimes : maladie professionnelle et accident du travail


Cliquez ici pour nous contacter gratuitement

Tableau 12 – Affections professionnelles provoquées par les hydrocarbures aliphatiques halogénés

Pour toutes vos questions l’Association est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00.
“Vous pouvez compter sur l’Association d'Aide aux Victimes de France pour vous épauler. Bon courage à chacun.”
Le président d’honneur de l’AVF, Patrick Kloepfer

Page mise à jour le 12/07/2022 par Association d'Aide aux Victimes de France

Affections professionnelles provoquées par les hydrocarbures aliphatiques halogénés

Définition

Les dérivés halogénés sont des composés qui dérivent formellement d’hydrocarbures par remplacement d’un atome d’hydrogène ou d’un atome d’halogène.

Ensuite, il faut savoir que ce sont des solvants utilisés dans l’industrie pharmaceutique pour leur propriété ininflammable. Cependant ils sont très toxiques et peuvent être à l’origine de maladie professionnelle.

Voici la liste des différents hydrocarbures aliphatiques halogénés :

  • Dichlorométhane ;
  • Trichlorométhane ;
  • Tribromométhane ;
  • Triiodométhane ;
  • Tétrabromométhane ;
  • Chloroéthane ;
  • 1,1-dichloroéthane ;
  • 1,2-dichloroéthane ;
  • 1,2-dibromoéthane ;
  • 1,1,1-trichloroéthane ;
  • 1,1,2-trichloroéthane ;
  • 1,1,2,2-tétrabromoéthane ;
  • Pentachloroéthane ;
  • 1-bromopropane ;
  • 2-bromopropane ;
  • 1,2-dichloropropane ;
  • trichloroéthylène ;
  • tétrachloroéthylène ;
  • dichloro-acétylène ;
  • trichlorofluorométhane ;
  • 1,1,2,2-tétrachloro – 1,2-difluoroéthane ;
  • 1,1,1,2-tétrachloro – 2,2-difluoroéthane ;
  • 1,1,2-trichloro – 1,2,2-trifluoroéthane ;
  • 1,1,1-trichloro – 2,2,2-trifluoroéthane ;
  • 1,1-dichloro – 2,2,2-trifluoroéthane ;
  • 1,2-dichloro – 1,1-difluoroéthane ; 1,1-dichloro – 1-fluoroéthane

Affections professionnelles provoquées par les hydrocarbures aliphatiques halogénés

DÉSIGNATION DES MALADIES DÉLAI DE prise en charge LISTE INDICATIVE DES PRINCIPAUX TRAVAUX susceptibles de provoquer ces maladies
– A – – A – – A –
Troubles cardiaques aigus à type d’hyperexcitabilité ventriculaire ou supraventriculaire et disparaissant après l’arrêt de l’exposition au produit. 7 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après : trichlorométhane, chloroéthane, 1,1-dichloroéthane, 1,1,1-trichloroéthane, trichloroéthylène, tétrachloroéthylène, trichlorofluorométhane, 1,1,2,2-tétrachloro – 1,2-difluoroéthane, 1,1,1,2-tétrachloro – 2,2-difluoroéthane, 1,1,2-trichloro – 1,2,2-trifluoroéthane, 1.1.1.trichloro – 2,2,2-trifluoroéthane, 1,1-dichloro – 2,2,2-trifluoroéthane, 1,1-dichloro – 2,2,2-trifluoroéthane, 1,2-dichloro – 1,1-diffuoroéthane, 1,1-dichloro – 1-fluoroéthane.
– B – – B – – B –
Hépatites aiguës cytolytiques à l’exclusion des hépatites virales A, B et C ainsi que des hépatites alcooliques. 30 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après : trichlorométhane, tribromométhane, triiodométhane, tétrabromométhane, 1,2-dichloroéthane, 1,2-dibromoéthane, 1,1,2-trichloroéthane, 1,1,2,2-tétrabromoéthane, pentachloroéthane, 1,2-dichloropropane, 1,1-dichloro – 2,2,2-trifluoroéthane.
– C – – C – – C –
Néphropathies tubulaires régressant après l’arrêt de l’exposition. 30 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après, trichlorométhane, tétrabromométhane, 1,2-dichlo-roéthane, 1,2-dibromoéthane, pentachloroéthane, 1,2-dichloropropane.
– D – – D – – D –
Polyneuropathhies (après exclusion de la polyneuropathie alcoolique) ou neuropathies trigéminales, confirmées par des examens électrophysiologiques. 30 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après : 1-bromopropane, 2-bromopropane, dichloroacétylène (notamment en tant que contaminant du trichloroéthylène).
– E – – E – – E –
Neuropathies optiques rétrobulbaires bilatérales confirmées par des examens complémentaires, après exclusion de la neuropathie alcoolique. 30 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après : dichloroacétylène, notamment en tant que contaminant du trichloroéthylène.
– F – – F – – F –
Anémies hémolythiques de survenue brutale. 7 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après : 1,2-dichloropropane.
– G – – G – – G –
Aplasies ou hypoplasies médullaires entraînant :- anémies ;- leucopénies ;- neutropénies. 30 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après : 2-bromopropane.
– H – – H – – H –
Manifestations d’intoxication oxycarbonnée résultant du métabolisme du dichlorométhane, avec une oxycarbonémie supérieure à 15 ml/litre de sang, ou une carboxyhémoglobine supérieure à 10 %. 3 jours Préparation, emploi, manipulation des agents nocifs limitativement énumérés ci-après : dichlorométhane.

Pour en savoir plus

Tableau n° 12 En savoir plus sur cet article…

Modifié par Décret n°2007-1083 du 10 juillet 2007 – art. 1 JORF 12 juillet 2007

Pour finir, d’autres questions ? Contactez la permanence de l’association !