Association Maladie et Accident au Travail

Aide aux victimes : maladie professionnelle et accident du travail


Cliquez ici pour nous contacter gratuitement

Tableau 20 – Affections professionnelles provoquées par l’arsenic et ses composés minéraux

Pour toutes vos questions l’Association est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00.
“Vous pouvez compter sur l’Association d'Aide aux Victimes de France pour vous épauler. Bon courage à chacun.”
Le président d’honneur de l’AVF, Patrick Kloepfer

Page mise à jour le 13/07/2022 par Association d'Aide aux Victimes de France

Affections professionnelles provoquées par l'arsenic

Définition

Pour commencer les affections professionnelles provoquées par l’arsenic et ses composés minéraux sont des maladies liées à l’arsenic.

En effet, l’arsenic est un élément naturel de la croute terrestre et il est largement présent dans l’environnement. Cependant, il est très toxique sous forme inorganique.

De ce fait, l’arsenic a été reconnu comme cancéreux par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), notamment pour les poumons, la vessie, la peau et du foie.

Affections professionnelles provoquées par l’arsenic et ses composés minéraux

DÉSIGNATION DES MALADIES DÉLAI DE prise en charge LISTE INDICATIVE DES PRINCIPAUX TRAVAUX susceptibles de provoquer ces maladies
A. – Intoxication aiguë. Insuffisance circulatoire, troubles du rythme, arrêt circulatoire ; Vomissement, diarrhée, syndrome de cytolyse hépatique ; Encéphalopathie ; Troubles de l’hémostase ; Dyspnée aiguë. 7 joursTous travaux exposant à la manipulation ou à l’inhalation d’arsenic ou de ses composés minéraux, notamment :
– traitement pyro-métallurgique de minerais arsenicaux ;
– traitement pyro-métallurgique de métaux non-ferreux arsenicaux ;
– fabrication ou emploi de pesticides arsenicaux ;
– emploi de composés minéraux arsenicaux dans le travail du cuir, en verrerie, en électronique.
B. – Effets caustiques. Dermite de contact orthoergique, plaies arsenicales ; Stomatite, rhinite, ulcération ou perforation de la cloison nasale ; Conjonctivite, kératite, blépharite. 7 jours
C. – Intoxication sub-aiguë. Polynévrites ; Mélanodermie ; Dyskératoses palmo-plantaires. 90 jours
D. – Affections cancéreuses. Dyskératoses lenticulaire en disque (maladie de Bowen) ; Epithelioma cutané primitif ; Angiosarcome du foie. 40 ans

Pour en savoir plus

Tableau n° 20 En savoir plus sur cet article…

Créé par Décret 85-1353 1985-12-17 art. 1 JORF 21 décembre 1985

Enfin, vous avez des questions ? Contactez gratuitement la permanence de l’association.