Association Maladie et Accident au Travail

Aide aux victimes : maladie professionnelle et accident du travail


Cliquez ici pour nous contacter gratuitement

Tableau 47 – Affections consécutives à l’inhalation de poussières d’amiante

Pour toutes vos questions l’Association est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00.
“Vous pouvez compter sur l’Association d'Aide aux Victimes de France pour vous épauler. Bon courage à chacun.”
Le président d’honneur de l’AVF, Patrick Kloepfer

Page mise à jour le 18/03/2020 par Association d'Aide aux Victimes de France

Article Tableau n° 47 En savoir plus sur cet article…

Créé par Décret n°2005-368 du 19 avril 2005 – art. 1 (V)

Affections consécutives à l’inhalation de poussières d’amiante

DÉSIGNATION DES MALADIESDÉLAI DE PRISE
en charge
LISTE INDICATIVE DES PRINCIPAUX TRAVAUX
susceptibles de provoquer ces maladies
A. – Asbestose : fibrose pulmonaire diagnostiquée sur des signes radiologiques spécifiques, qu’il y ait ou non des modifications des explorations fonctionnelles respiratoires. Complications : insuffisance respiratoire aiguë, insuffisance ventriculaire droite.20 ansTravaux exposant à l’inhalation de poussières d’amiante, notamment :Travaux d’équipement, d’entretien ou de maintenance effectués sur des matériels ou dans des locaux et annexes revêtus ou contenant des matériaux à base d’amiante.Application, destruction et élimination de produits à base d’amiante :- amiante projeté ;- calorifugeage au moyen de produits contenant de l’amiante ;- démolition d’appareils et de matériaux contenant de l’amiante, déflocage.Travaux de pose et de dépose de calorifugeage contenant de l’amiante.
B. – Lésions pleurales bénignes, avec ou sans modifications des explorations fonctionnelles respiratoires : pleurésie exsudative ; plaques pleurales plus ou moins calcifiées bilatérales, pariétales, diaphragmatiques ou médiastinales ; plaques péricardiques ; épaississements pleuraux bilatéraux, avec ou sans irrégularités diaphragmatiques.20 ans
C. – Dégénérescence maligne broncho-pulmonaire compliquant les lésions parenchymateuses et pleurales bénignes ci-dessus mentionnées.35 ans
D. – Mésothéliome malin primitif de la plèvre, du péritoine, du péricarde.40 ans
E. – Autres tumeurs pleurales primitives.40 ans