Association Maladie et Accident au Travail

Aide aux victimes : maladie professionnelle et accident du travail


Cliquez ici pour nous contacter gratuitement

Tableau 39 – Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

Pour toutes vos questions l’Association est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00.
“Vous pouvez compter sur l’Association d'Aide aux Victimes de France pour vous épauler. Bon courage à chacun.”
Le président d’honneur de l’AVF, Patrick Kloepfer

Page mise à jour le 18/03/2020 par Association d'Aide aux Victimes de France

Article Tableau n° 39 En savoir plus sur cet article…

Créé par Décret n°2005-368 du 19 avril 2005 – art. 1 (V)

Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

DÉSIGNATION DES MALADIESDÉLAI DE PRISE
en charge
LISTE LIMITATIVE DES TRAVAUX SUSCEPTIBLES
de provoquer ces maladies
A. – Epaule
Epaule douloureuse simple (tendinopathie de la coiffe des rotateurs).7 joursTravaux comportant habituellement des mouvements répétés ou forcés de l’épaule.
Epaule enraidie succédant à une épaule douloureuse simple rebelle.90 joursTravaux comportant habituellement des mouvements répétés ou forcés de l’épaule.
B. – Coude
Epicondylite.7 joursTravaux comportant habituellement des mouvements répétés de préhension ou d’extension de la main sur l’avant-bras ou des mouvements de supination et pronosupination.
Epitrochléite.7 joursTravaux comportant habituellement des mouvements répétés d’adduction ou de flexion et de la main et du pronation poignet ou des mouvements de supination et pronosupination.
Hygromas :
– hygroma aigu des bourses séreuses ou atteinte inflammatoire des tissus sous-cutanés des zones d’appui du coude ;7 joursTravaux comportant habituellement un appui prolongé sur la face postérieure du coude.
– hygroma chronique des bourses séreuses ;90 joursTravaux comportant habituellement un appui prolongé sur la face postérieure du coude.
Syndrome de la gouttière épitrochléo-olécranienne (compression du nerf cubital).90 joursTravaux comportant habituellement un appui prolongé sur la face postérieure du coude.
C. – Poignet main et doigt
Tendinite.7 joursTravaux comportant de façon habituelle des mouvements répétés ou prolongés des tendons fléchisseurs ou extenseurs de la main et des doigts.
Ténosynovite.7 jours
Syndrome du canal carpien.30 joursTravaux comportant de façon habituelle soit des mouvements répétés ou prolongés d’extension du poignet ou de préhension de la main, soit un appui carpien, soit une pression prolongée ou répétée sur le talon de la main.
Syndrome de la loge de Guyon.30 jours
D. – Genou
Syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe.7 joursTravaux comportant de manière habituelle une position accroupie prolongée.
Hygromas :
– hygroma aigu des bourses séreuses ou atteinte inflammatoire des tissus sous-cutanés des zones d’appui du genou ;7 joursTravaux comportant de manière habituelle un appui prolongé sur le genou.
– hygroma chronique des bourses séreuses.90 joursTravaux comportant de manière habituelle un appui prolongé sur le genou.
Tendinite sous-quadricipitale ou rotulienne.7 joursTravaux comportant de manière habituelle des mouvements répétés d’extension ou de flexion du prolongées genou.
Tendinite de la patte d’oie.7 joursTravaux comportant de manière habituelle des mouvements répétés d’extension ou de flexion prolongées du genou.
E. – Cheville et pied
Tendinite achiléenne.7 joursTravaux comportant de manière habituelle des efforts pratiqués en station prolongée sur la pointe des pieds.