Association Maladie et Accident au Travail

Aide aux victimes : maladie professionnelle et accident du travail


Cliquez ici pour nous contacter gratuitement

Tableau 22 – Affections consécutives à l’inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline ou des silicates cristallins

Pour toutes vos questions l’Association est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00.
“Vous pouvez compter sur l’Association d'Aide aux Victimes de France pour vous épauler. Bon courage à chacun.”
Le président d’honneur de l’AVF, Patrick Kloepfer

Page mise à jour le 18/03/2020 par Association d'Aide aux Victimes de France

Article Tableau n° 22 En savoir plus sur cet article…Modifié par Décret n°2008-832 du 22 août 2008 – art. 1

Affections consécutives à l’inhalation de poussières minérales
renfermant de la silice cristalline ou des silicates cristallins


DÉSIGNATION DES MALADIES

DÉLAI DE PRISE EN CHARGE

LISTE INDICATIVE DES PRINCIPAUX TRAVAUXsusceptibles de provoquer ces maladies

A. – Affections dues à l’inhalation de poussières de silice cristalline : quartz, cristobalite, tridymite.

A-1. Silicose aiguë : pneumoconiose caractérisée par des lésions alvéolo-interstitielles bilatérales mises en évidence par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomopathologiques (lipoprotéinose) lorsqu’elles existent : ces signes ou ces constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires d’évolution rapide.

6 mois (sous réserve d’une durée d’exposition de 6 mois)

Travaux exposant à l’inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline ou des silicates cristallins, effectués dans une exploitation ou une entreprise relevant du régime agricole de protection sociale.

A-2. Silicose chronique : pneumoconiose caractérisée par des lésions interstitielles micronodulaires ou nodulaires bilatérales révélées par des examens radiographiques tomodensitométriques ou par des constatations anatomopathologiques lorsqu’elles existent ; ces signes ou ces constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires.

40 ans (sous réserve d’une durée d’exposition de 5 ans)

Complications :1. Cardiaque : insuffisance ventriculaire droite caractérisée ;2. Pleuro-pulmonaires :- tuberculose et autre mycobactériose (Mycobacterium xenopi M avium intracellulare, M. Kansasii) surajoutée et caractérisée ;- nécrose cavitaire aseptique d’une masse pseudo-tumorale ;- aspergillose intracavitaire confirmée par la sérologie ;

3. Non spécifiques :- pneumothorax spontané ;- surinfection ou suppuration bactérienne bronchopulmonaire, subaiguë ou chronique.

Manifestations pathologiques associées à des signes radiologiques ou des lésions de nature silicotique :- cancer bronchopulmonaire primitif ;- lésions pleuro-pneumoconiotiques à type rhumatoïde (syndrome de Caplan-Collinet).

A-3. Maladies systémiques :- sclérodermie systémique progressive ;- lupus érythémateux disséminé.

40 ans (sous réserve d’une durée d’exposition de 10 ans)

B. – Affections dues à l’inhalation de poussières minérales renfermant des silicates cristallins (kaolin, talc) :Pneumoconiose caractérisée par des lésions interstitielles bilatérales révélées par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomopathologiques lorsqu’elles existent, que ces signes radiologiques ou ces constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires :B-1 kaolinose ;B-2 talcose.

40 ans (sous réserve d’une durée d’exposition de 5 ans)