Association d'Aide aux Victimes de France

Aide aux victimes : maladie professionnelle et accident du travail


Contester une décision Accident du Travail

Pour toutes vos questions l’Association est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00.
“Vous pouvez compter sur l’Association d'Aide aux Victimes de France pour vous épauler. Bon courage à chacun.”
Le président d’honneur de l’AVF, Patrick Kloepfer

Exemples de questions de victimes pour contester une décision en accident du travail

Accident travail agression

Infirmière en psychiatrie dans une unité de proximité  j’ai été la victime collatérale d’une altercation entre deux patients . Violence qui a nécessitait un passage aux urgences à la fin de mon service : conclusion du médecin interne sans auscultation prodiguée : accident de travail ne nécessitant pas d’arrêt de travail mais 2 jours d’ITT pour cervicalgie post-traumatique sans gravité alors que je me suis plainte de douleurs à la pommette gauche (ecchymose en lien à un coup reçu dans la bagarre) , aux cervicales et à l’épaule gauche . De ce fait, les douleurs persistantes, j’ai pris contact avec mon médecin traitant qui lui a pratiqué un examen complet et a donc prodigué une prolongation d’accident de travail avec différents examens prescrits collier cervical, écho du crane & cervicales, écho de l’épaule, consultation auprès d’un chirurgien SOS mains avec IRM en complément de l’écho de l’épaule : conclusion du chir SOS mains : une intervention chirurgicale serait nécessaire. Une expertise médicale a été demandée par mon employeur qui s’est « orientée  » plutôt comme une expertise « administrative » de prime abord avant de pratiquer un ou deux exercices pour attester de ma difficulté motrice du membre Supérieur côté gauche …Conclusion : j’ai reçu un courrier de ma DRH me stipulant qu’à compter de la date d’expertise mon arrêt maladie pour accident valide était caduque & que je passais en arrêt maladie ordinaire . J’ai pris contact auprès de la médecine du travail MAIS je me trouve  » décontenancée » par cette dite conclusion dès lors que le médecin expert n’a pas voulu entendre mon traumatisme de l’épaule gauche malgré les différentes conclusions médicales de spécialistes,  n’a pas pris en compte d’une intervention chirurgicale ET se justifie par les conclusions des urgences purement & simplement… Que faire pour contester ces dites conclusions & face à ce manque de considération de mon parcours médical ?

CONTESTATION TAUX D’INVALIDITE

Victime d’un accident du travail, accident de la circulation lors de ma tournée professionnelle, je me suis vue attribuer le taux de 3% par la CPAM  avec un % en plus  de 1% après contestation. J’ai fait un recours devant le TGI pole social et je m’aperçois que l’on minimise toujours mes séquelles après consolidation ! par chance  les audiences ont été reportées et une nouvelle audience a lieu le 27 mai prochain. J’ai fait appel à un médecin expert indépendant  mais il ne semble pas très motiver pour me défendre. Pouvez-vous m’indiquer si je peux avoir un appui auprès de vous, savoir comment cela se présente et aussi le tarif pour m’accompagner dans cette procedure.

Contestation taux incapacité permanente CPAM

Suite à un accident du travail, je me suis cassé un ménisque (rupture ménisque interne) et fragilisé le deuxième genou et le dos (douleurs tous les jours et blocages, je suis sous anti douleur). Le médecin conseil de la CPAM m’a convoqué et j’ai reçu par lettre RAR une notification de la CPAM qui fixe un taux d’incapacité permanente de 5%. Ce qui est dérisoire quant au fait que je ne peux plus exercer le métier que je faisais avant comme indiqué sur l’avis du médecin du travail. Mon intention est de pouvoir prétendre à un taux se rapprochant de l’invalidité 1ère catégorie vu les pertes financières et physiques dont je suis victime. Pouvez-vous m’aider?

Recherche médecin expert

Je recherche un médecin Expert pour me défendre contre le médecin conseil de la sécurité sociale qui n’a pas pris en compte mon aggravation suite à un accident du travail, avec plusieurs rechutes,  la dernière est du 27 février. Consolidé avec séquelles. Le médecin conseil à mentionner la consolidation sans séquelles.  J’ai un plusieurs documents qui justifie mon état aggravé. C’est pourquoi je voudrais contacter un médecin qui pourrait m’aider.

Contentieux sécurité sociale : contester la décision

J’ai été victime d’un  accident  du travail ça a été consolidé avec possibilité de rechute mais ils m’ont laissé  les soins. J’ai fait une rechute douleur incessante et perte de muscle je me suis fais opérer mais toujours douleur avec les exercices kiné. J’ai repris un peu de mobilité mais toujours douleur o bout de 23 mois le médecin conseil m’a convoqué et expliqué qu’il allait me consolider  que j’aurai un rente et comme je suis intérimaire et que je ne travaille pas dans un bureau, j’aurai une invalidité catégorie 2. Quelques semaines après j’ai reçu les papier pour la rente 84 € par mois et invalidité qui ne concerne pas l’épaule avec des déclarations tous les 3 mois si j’ai des revenu du travail ou autre que je dois déclarer j’ai telephone au service médical . Ils m’ont répondu que cétait normale et il fallait que j’aille travailler  et que si je trouve du travail qu’ils me retireront l’invalidité  et la je me rend compte que le médecin conseil et service médical m’ont menti. Comment contester cette décision suite à mon accident du travail ?

Procédure de contestation

En vue d’une procédure de contestation de l’avis médical du médecin conseil et médecin expert de la sécurité sociale, je souhaite être aidée de conseils d’ordre juridique pour contester leurs avis de consolidation sans tenir compte de l’état de douleur chroniques depuis quelques années. En l’occurence, malgré des consolidations posées par médecins conseils et médecins experts de la CPAM, de reconnaissance d’un taux d’incapacité évalué à 2% sur 2 AT , après plusieurs recours, je suis dans l’épuisement pour continuer les contestations sur ce faible taux non représentatif de mon état de douleurs actuel. je suis actuellement sur un troisième AT, dont le médecin conseil vient de poser une consolidation avec séquelles non indemnisable. Avant tout recours de ma part, je souhaite être soutenue conseillée par votre association.